v75.xiti.com

28/02/2018

IL Y EN A PAS QUI ...

3149915_7_50ee_les-prostituees-du-quartier-des-paquis-a_76d8e35d48b903fdbd48cfce64016a0f.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle avait de l'amour à revendre

Quelques francs suisse plus la chambre

Aide-soignante de la misère

Les oubliés ne sont pas des tendres

Argent contre chair,

Le négoce est toujours et inéductablement triste.

 

Dans cet échange peu reluisant

Où chacun perd de son crédit

Moral ou trébuchant

Personne en a pour son argent...

 

Putes aux grands coeurs

Putes de malheurs

Toujours la vindicte

Depuis la nuit des temps

Le mépris pour vous jamais ne passe

Et la morale qui se voudrait loi

Change encore et encore les règles

En cours et leçons de passe-passe

Quand la volaille se fait opinion

Clients, ex, pénalisés et culs serrés

Seront bien alors se retrouver

Pour vous reconduire au niveau

Presque de leurs lâchetés

Là-bas, en bas, dans les caniveaux

Où coule toute la solitude

Des hommes et de nos soeurs

Tristement mélangés...

 

Polycarpe ( Christian Cornier)

10:27 Écrit par Polycarpe dans Air du temps, Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.