v75.xiti.com

04/03/2018

LA MALINCHE

Madame je jalouse ce vent qui vous caresse 
Prestement la joue 
Des provinces andalouses et panaméricaines
Ce vent suave est si doux
Madame je jalouse
Madame je jalouse ce vent qui vous caresse la joue
En ces provinces andalouses
Lui vient se poser contre votre peau d'acajou
Lui vient se poser contre votre peau d'acajou
Quand je reste à Paname
Oh oui
Oh oui
Oh oui
Oh oui
Oh oui
À chaque missive l'avouerais-je?
À chaque missive l'avouerais-je?
Je crains de vous causer l'ennui
Et cette attente comme un missile
Endolorit ma tête grège, grège
Endolorit ma tête grège, grège
Que deux fois passe le jour et vienne la nuit
Passe le jour et vienne la nuit
Ouais, vienne la nuit
Que tu me reviennes, toi, sur l'autre rive
Es-tu avec un autre?
Allez, les
 
 

08:33 Écrit par Polycarpe | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.