v75.xiti.com

08/03/2018

DEMAIN LA SUITE DU FEUILLETON : La retraite à l'Abbaye de Hautecombe...

 Hautecombe (1).jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Caput Summary ante :

--------------------------

Bien sûr que je le vois de loin, le genre... Le votre Madame, et le tien Monsieur,  j'y viens...

C'est le genre a avoir loupé les deux premiers épisodes, et de vouloir coûte que coûte, prendre sans douter de rien, en gare marchandise de Sébeillon, l'arrière train du Lausanne/Genève en marche et ce, en omettant le compostage, pour recoller au plus vite, aux  morceaux de l'histoire, qui elle s'est débinée sans attendre, depuis 2 semaines dans le blog couchette de la T.D.G.

Donc, vendredi dernier, nous avions encore suivi trois personnages atypiques qui participaient à une retraite spirituelle, coûtant bonbon si tu es comme ma bêcheuse voisine frontalière, caissière à la Migros/Carouge.

Cette démarche se déroulait, vous en souvenez quand même, dans le cadre prestigieux de l'Abbaye de Hautecombe en Savoie.

Dans ce trio rassemblé, il y avait deux voix dissonantes dans la façon d'aborder le sujet du week-end, qui n'avait pas été tiré dans le fond d'un chapeau, puisqu'il s'agissait rien moins, que de Dieu... him-self.

Des tensions tendues (pour plagier ici, le style moderne et singulier de Guillaume Musso) étaient vites apparues.

De Marie-Claire, l'on pouvait dire qu'elle représentait, la mesure chiante de l'orthodoxie religieuse.

Charles-Henry, lui, tiraillait à malices dans les coins sombres de l'âme humaine, en la confrontant coûte que coûte, à la rigueur de la " Doxa " Chrétienne.

Enfin, Dédé, pour ce qui le concerne, était resté lui, toujours terre à terre, avec un problème de dépendance... pour envelopper d'un mot de bienséance, cette vérité qui ne peut, en société, plus maintenant se dire :

" C'est un putain de poivrot " en convalescence de sevrage ! 

 

Polycarpe ( Christian Cornier)

 

Vivement demain !

 

07:30 Écrit par Polycarpe | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.