v75.xiti.com

07/03/2018

LA ROSE ET LE RESEDA

 

Qu'importe comment s'appelle 
Cette clarté sur leur pas 
Que l'un fut de la chapelle 
Et l'autre s'y dérobât 
Celui qui croyait au ciel 
Celui qui n'y croyait pas 
Tous les deux étaient fidèles 
Des lèvres du coeur des bras 
Et tous les deux disaient qu'elle 
Vive et qui vivra verra 

 

(L.Aragon)

 

Et pour bien ressentir  ce poème... cette fois-ci, sous cette forme... pour et bien déguster pleinement chaque mots choisis...


09:59 Écrit par Polycarpe | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.