v75.xiti.com

16/03/2018

CZESTAWA KWOKA... Auschwitz, le 12 Mars 1943

 
DYE6PtpW4AABX1a.jpg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Est-ce que toi aussi çà te bouleverse ? avait écrit dans un refrain le chanteur Miossec ?

Mais là... là, avec la vieille photo retouchée (en douleurs par une artiste contemporaine) de cette petite victime de la barbarie nazie, l'insupportable revient nous montrer, nous redire, nous dégueuler à la face, que des hommes ont pu, il n'y a pas si longtemps faire cela...

Comment ? ils ont osés faire çà, à d'autres hommes, à des milliers et des milliers de femmes et d'enfants, à cette jeune fille polonaise de 14 ans, saisi ici sur la pellicule, comme perdue d'épouvante, avec dans son regard pétri d'effroi, toute l'incompréhension de l'horreur infligée à sa petite vie d'innocente.

Putain de salauds, jamais on ne pourra expier votre faute, votre indicible saloperie...La tâche noire de cette épouvante, l'humanité entière devra la garder, la supporter indéfiniment, jusqu'aux moindres pores cachés de sa peau, jusqu'à disparaitre un jour de honte avec nous, avec moi, pour les autres, pour elle...

Elle ? La petite et fragile, Czestawa Kwoka, raflée, battue, humiliée, assasinée et balancée sans un regard,  comme une charogne, le 12 mars 1943, dans le feu insensé d'un four crématoire !

 

Polycarpe ( Christian Cornier)

17:35 Écrit par Polycarpe | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.